[ Nous avons croisé… ] Jean-François Coulon, Directeur-adjoint d’Issy Média

En direct du TGV, et en exclusivité, cinq questions à Jean François Coulon.

Jean François Coulon

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis chargé de communication et directeur adjoint d’Issy Média. Issy Média est la société d’économie mixte qui s’occupe de la communication de la ville d’Issy-les- Moulineaux.

Pourquoi participer à Cap’Com ?

C’est la troisième année que je viens à Cap’Com. J’avais déjà été aux éditions de Dunkerque et Montpellier.

Je participe car c’est vraiment un moment pour moi où je peux être en dehors de mes tâches quotidiennes et prendre le temps de réfléchir aux évolutions de notre métier. L’idée c’est de partager nos expériences avec les autres professionnels de la communication publique. C’est vraiment un rendez-vous important. On a d’ailleurs fait en sorte cette année que toute l’équipe d’Issy Média soit présente durant les trois jours.

Quels ateliers vous intéressent le plus cette année ?

Je pense participer au grand format, « Imaginer le service com’ de demain ». Appréhender les nouveaux outils, notamment numériques, me semble important : tout va de plus en plus vite ! Aujourd’hui, on fait de la veille sans prendre le temps de réfléchir aux bonnes pratiques. Il faut donc se tenir informer pour développer de nouvelles choses. C’est, pour moi, le grand objectif et le grand intérêt d’aller à Cap’Com.

Après, d’autres ateliers vont personnellement m’intéresser :

– la communication envers les enfants : communiquer par le jeu pour faire passer des idées de façon ludique (Eric Legale, directeur d’Issy Média interviendra d’ailleurs sur cette thématique lors de l’atelier).

– l’atelier qui concerne l’open data, le Big data : qu’est-ce qu’on fait des données ?

– je m’intéresse aussi à la créativité à travers le concept des hackatons.

– la conférence sur les porte- paroles. Il y a des gens qui nous suivent sur les réseaux sociaux et qui peuvent devenir eux-mêmes des ambassadeurs du territoire.

– la transposition de journaux print sur format tablette m’intéresse aussi. Certains privilégient le développement des applications.

C’est en échangeant pour comprendre les choix des uns et des autres qu’on peut développer sa propre opinion.

Que pensez-vous du thème de cette année « Libérons la parole publique » ?

De toute façon, avec les réseaux sociaux, on ne peut plus avoir de langue de bois dans la mesure où on invite les gens à s’exprimer. On ne peut pas avoir de langue de bois sinon on est vite démasqué. La parole publique avec le numérique est forcément plus libre.

Alors Cap’Com « the place to Be » pour le communicant public ?

Oui ! Cap’Com c’est quand même le plus gros événement pour les professionnels de la communication publique.

Il y a plus de mille personnes qui viennent, c’est un moment d’échange mais surtout de formation. Nous venons prendre des idées et adapter nos pratiques voire se conforter dans certains choix.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s