« Toucher non pas les intouchables mais les intouchés »

braconierCéline Braconnier, professeure des universités et directrice de Science Po Saint-Germain en Laye, a été choisie pour ouvrir ce 27ème salon Cap Com à Tours. Elle prévient tout de suite : « je ne suis pas une communicante », mais a tenu à répondre favorablement à cette invitation.

En effet, elle prône le décloisonnement des domaines de connaissance afin qu’ils s’enrichissent mutuellement et qu’ils dialoguent entre eux. Dans son ouvrage Les inaudibles, sociologie des précaires, co-écrit avec Nonna Mayer, elle explique comment la précarité recouvre non seulement des réalités très concrètes, matérielles, mais aussi comment l’isolement et le sentiment d’insécurité sociale éloigne du politique.

Comment remédier à ce désenchantement qui touche massivement les classes populaires ?  Ce « sentiment d’incompétence statutaire » n’éloigne pas seulement du vote, mais aussi du rapport aux institutions, des partis et de la capacité à prendre la parole. Pris dans un quotidien précaire, comment avoir une vision à long terme et se projeter dans l’avenir ?

C’est sur ces questions que la science politique et la communication publique doivent se pencher pour répondre au défi participatif de ce 21ème siècle. Face à cet enjeu, les communicants publics ont un rôle majeur dont ils doivent se saisir pour promouvoir cet idéal démocratique – et améliorer, voire inventer peut-être les outils et les dispositifs qui permettront cette citoyenneté, pour tous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s