Communiquer autour du sport

Le sport, un outil de communication ?

 

Cap’Com, c’est aulogo-2017ssi un moyen de découvrir de nouvelles façons de communiquer. La communication est multiple et ne passe pas toujours par les secteurs auxquels on s’attend le plus. On pense tous à la publicité, à la presse, aux publications sur les médias sociaux ou à l’événementiel mais on en oublie que certains secteurs, par leur valeur communautaire, sont tout aussi capable de devenir des leviers d’attractivité et communicant sur le dynamisme du territoire sur lequel ils s’implantent.

« Le sport est devenu un outil de communication à part entière, nous devons donc apprendre à l’utiliser comme tel » Michèle Munier

Accompagné de l’équipe en charge de la communication et de la programmation de cette année événementielle Capitale Européenne du Sport, on découvre le potentiel du sport dans l’attractivité d’un territoire, ici de Marseille et de sa région. C’est la commune qui a candidaté au titre de Capitale Européenne du Sport mais l’intégralité du territoire a été impliqué tout comme ce fut le cas pour la capitale de la culture en 2013. Un fort lien se ressent entre les deux années capitales tant au niveau de leur programmation que de leur communication. Comme le soulignaient les deux intervenants, François Noël, Chef de projet Capitale Européenne du Sport à la ville de Marseille et Michèle Munier, Adjointe au responsable du service Médias & Images auprès de la Direction de la Communication et de l’Image de la ville de Marseille « on ne peut limiter la stratégie d’attractivité et de communication » à l’échelle d’une ville puisqu’elle influe sur l’espace qui l’entoure. En outre, communiquer sert à informer et à attirer le public sur un territoire et non sur une ville.

mp2017

« Le sport comme projet de territoire avec comme enjeux promouvoir le territoire et mieux vivre ensemble »  François Noël

Le plan de communication de cet événement se décompose en deux parties :

  • Une campagne de communication classique, dédié à l’information des personnes notamment des riverains pour les grands événements qui impacteront leur quotidien. Comme la programmation, décomposée en 4 saisons, cette campagne propose néanmoins au fil rouge avec le même type de support réutilisé au début de chaque période.
  • Des opérations événementielles qui se dérouleront tout au long de l’année. Outre la programmation classique, 2017 sera donc ponctué par des manifestations de grande envergure qui appuieront l’idée de Marseille, ambassadrice du sport.

 

Au niveau des temps forts, ils ont déjà débuté ! Sous forme de teasing sur le DécaNation, le 13 septembre dernier, durant l’EURO 2016, sur la structure éphémère du Cube et sur le stand intégralement dédié à l’événement lors de la Foire Internationale de Marseille, le public a pu se familiariser et s’informer sur l’événement. Ils se poursuivront, pendant l’année et notamment lors de la cérémonie d’ouverture le 14 janvier. Ce volet festif sera l’occasion de donner au public, l’image de l’année capitale, une année marquée par les grands événements.

« Il faut promouvoir le territoire grâce à la communication par grands événements, comme l’accueil du tour de France »  François Noël

Une communication municipale centrée autour du sport sur tous les supports en 2017. Comme l’a confié Michèle Munier, le visuel dédié au Vœux du Maire comportera le message suivant « On vous souhaite une année très sportive ! ». Un stand portatif sera également présent les lieux où Monsieur le Maire et tout officiel présenteront leurs vœux à la population.

photo-sportDeux équipes se partageront les activités de communication autour de l’année capitale ; l’équipe municipale en collaboration avec des bénévoles motivés, recrutés pour l’occasion. La municipalité compte sur une communication participative où le public par le bénévolat ou en communiquant sur ses propres réseaux deviendra un relai de communication.

« Le budget accordé à l’année capitale est important mais pas si important que ça, il faut donc capitaliser l’existant », Michèle Munier rappelle ici, qu’il est nécessaire d’impliquer les acteurs locaux dans toute stratégie.

Enfin, mise en garde des deux représentants de la stratégie de la ville pour la capitale du Sport, le sport rassemble mais il comporte un risque de « fourre-tout », ce secteur est pluriel et il est nécessaire de dissocier les activités labellisées ayant un pouvoir d’attractivité des activités ayant attrait aux loisirs.

Alors rendez-vous le 14 janvier pour découvrir ce que propose l’année Marseille Provence Capitale Européenne du Sport 2017 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s