Cap’Com s’installe à Marseille !

Cap’Com s’installe à Marseille ! La Métropole classée deuxième pour son dynamisme parmi les 14 plus grandes métropoles françaises accueille le forum de la Communication Publique et Territoriale. Cap’Com a donc choisi le soleil de la cité phocéenne pour son forum annuel pour le plaisir des communicants qui découvrent ainsi la beauté et la convivialité de Marseille dont ils avaient parfois une image péjorative et c’est dire compte tenu de l’importance de l’image dans leur milieu professionnel.

Afin d’ancrer le forum sur la ville, Sandra Rossi, Directrice de la Communication et de l’Image de la Mairie de Marseille a été conviée pour partager, avec émotion, son attachement pour SA ville. Selon elle, Marseille ne peut pas se résumer à son dynamisme économique, à son rêve de devenir un hub numérique, à ses titres européens ; capitale de la culture en 2013, du sport dans quelques semaines ou prochainement à l’accueil de la biennale d’Art Contemporain ; Manifesta 2020 … Marseille, c’est bien plus que cela, et à Cap’Com on l’a bien compris en y installant l’un des forums majeurs de la communication.

pp

A Marseille, la communication est donc multiple et elle ne passe pas uniquement par les supports classiques. Les grands événements, la culture, le sport … tous ces éléments appartiennent à la communication. La « marque territoriale », Nous sommes Marseille, regroupe cela puisque, née d’un constat commun entre habitants et communicants, elle célèbre la ville, son identité en y incluant tous ceux qui s’y sentent bien, chez eux.

« Nous sommes Marsemmille, un message qui célèbre notre culture mutuelle, c’est notre voix commune, c’est le mouvement que nous créons tous ensemble » – Sandra Rossi

La directrice de la Communication et de l’Image de la Mairie de Marseille, invite donc le public à se mêler aux habitants, à écouter le « parler marseillais », à observer leur sourire ou à écouter les rires et les chahuts des enfants, en quelques mots à vivre la ville car la communication passe aussi par-là, par l’expérience. L’essentiel, c’est de découvrir une ville, de s’y fondre afin d’en devenir les ambassadeurs.

Comment ne pas conclure sur cette inauguration du forum sans parler de ce qui a été LE selfie de #capcom16, réalisé par Sandra Rossi à l’issu de son discours. Avec l’ambition de montrer le rassemblement des communicants dans sa ville, elle a prouvé la mobilisation des acteurs publics et territoriaux pour la communication.

rr

Publicités

Communiquer sur les enjeux climatiques : un combat ?

ÉTATS – MÉDIAS – SOCIÉTÉ

Les communicants publics étaient nombreux pour accueillir Yann Arthus – Bertrand et Laurent Guimier. Leur présence témoigne de l’importance qu’ils accordent aux questions climatiques.

La désormais célèbre Cop 21 a permis d’ériger un objectif : ne pas dépasser 1,5 degré s’agissant du réchauffement climatique. Yann Arthus – Bertrand estime que cet accord doit enclencher une dynamique en faveur d’un nouveau modèle économique.

Une vidéo liminaire (extrait de Human) a permis à travers des images saisissantes d’entrer dans le vif du sujet !

yab
Yann Arthus-Bertrand lors de la conférence

Y. Arthus-Bertrand a expliqué le besoin de décrire le monde à travers une pluralité d’angles : l’humanité, la pauvreté, les guerres, et l’immigration. C’est avant tout le clivage Nord/Sud et donc les inégalités qui l’ont conduit à réaliser ce film.

Il entamera prochainement un projet portant sur la situation et l’avenir des femmes dans le monde. Succès garanti auprès des personnes présentes sur ce forum !

La fierté d’être français a également  été érigée en slogan par Y. Arthus-Bertrand ! Il a rappelé l’impérieuse nécessité de traduire les conclusions  des différents accords en actes concrets, au service des générations futures.

C’est notamment en rencontrant des personnes qui subissent les dérives du modèle consumériste que s’est forgée sa volonté de décrire le monde en alliant émotion et  « prise de conscience ». Le rôle de la jeunesse sera, selon lui, déterminant puisqu’il salue les réflexes au quotidien des jeunes citoyens ainsi que leur implication militante qui semblent conforter cette idée d’espoir pour l’avenir !

L’intervention de L. Guimier a permis de dévoiler l’action de France Info en faveur de solutions qui visent à lutter contre le réchauffement climatique. Ces solutions ont été portées par des enfants et adolescents sensibilisés à ces questions. En rencontrant le Président de la République, ils ont pu exposer leur vision du monde et de la société. France Info a donc été un des hérauts de la sphère médiatique ayant relayé les enjeux inhérents à la Cop 21 puisque tout au long de l’année 2015, de nombreux projets innovations ont été présentés aux auditeurs dans un esprit de construction collective.

Cela démontre la volonté d’informer, pour agir ensuite, de façon concrète grâce notamment à l’action des décideurs locaux et nationaux. La force des convictions sera, de facto, déterminante pour faire face à ces enjeux. La capacité du système politique à « se dépasser, à se surpasser » est une solution pour l’avenir !

Les questions de citoyenneté et de protection de l’environnement sont donc au cœur de notre société et du « vivre ensemble ».

il est « trop tard pour être pessimiste ! »

Y. Arthus – Bertrand et L. Guimier, venus nous délivrer un message d’espoir (car il est « trop tard pour être pessimiste ! ») à travers un regard forgé par des convictions fortes nous encouragent à agir de façon quotidienne grâce  notamment à l’intériorisation d’un esprit de responsabilité et de solidarité.

Nous ne l’oublierons pas !

Cliquez ici pour retrouver notre interview vidéo avec Yann Arthus-Bertrand

Soirée de remise des prix du 27ème forum Cap’Com (2015)

Lors de cette soirée, le président du jury, Geoffrey Dorne a évoqué l’importance pour les collectivités territoriales et donc pour les communicants de rechercher la créativité, et ce qu’il désigne comme « la bonne idée » ayant un impact fort.
Il a également souligné l’influence paradoxalement vertueuse des problèmes budgétaires qui doivent permettre de stimuler la création.
La couleur est, de plus, selon lui un élément qui ne doit pas dépendre de la tendance. Elle est un élément « porteur de sens ».
Une couleur c’est l’émotion, une histoire mais surtout un moyen de fédérer.


L’Analyse de 24 campagnes sélectionnées par le jury, a suscité de nombreuses surprises, interpellations, mais également des questionnements positifs, pour le plus grand bonheur de ses membres.

Prix :
– Animer le territoire
– Accompagner projets et chantiers
– Promotion du territoire
– Faire évoluer les comportements de développement durable.
– Faire évoluer les comportements au titre de la citoyenneté
– Faire comprendre l’institution
– Communication interne
– Prix du jury
– Grand prix Capcom

Un grand bravo aux lauréats!!

(Notons qu’une étudiante du Master 2 Affaires Publiques Communication Politique de la Sorbonne, Pauline Manier, fait partie des heureux élus).